biodiversité ingénierie écologique indicateurs biologiques
A
Études
Ressources en eau et milieux aquatiques
TSM 9 2019 - Page(s) 55-64

Le génie végétal favorise une plus grande diversité de micro-habitats aquatiques et de macro-invertébrés benthiques

Soil bioengineering promote a larger diversity of aquatic micro-habitats and benthic macroinvertebrates

Résumé

Le génie végétal est une alternative écologique au génie civil pour contrôler l’érosion des berges des cours d’eau. via l’introduction active de végétaux vivants, ces techniques d’ingénierie peuvent également faciliter ou accélérer la restauration écologique des zones riveraines en i) améliorant la qualité de l’habitat riverain et en ii) favorisant une recolonisation de la partie émergée et immergée de la berge par des espèces cibles. Notre étude vise à caractériser comment différentes techniques de stabilisation des berges, d’âges différents, influencent la diversité et la composition des micro-habitats aquatiques et des macro-invertébrés benthiques associés. Au total, 37 berges ont été échantillonnées et hiérarchisées selon un indice de qualité de l’habitat riverain croisant le type et l’âge des ouvrages et représentant un gradient de végétalisation croissant de la berge. Nos résultats montrent que la richesse et le potentiel d’habitabilité des micro-habitats aquatiques augmentent significativement avec la qualité de l’habitat riverain. Spécifiquement, le génie végétal permet une meilleure représentation de micro-habitats à forts potentiels biogènes, comme c’est le cas des systèmes racinaires immergés. Cette augmentation de la qualité de l’habitat aquatique se traduit par une plus grande diversité taxinomique de macro-invertébrés benthiques au niveau des berges stabilisées par les techniques de génie végétal. Pris dans leur ensemble, nos résultats pointent la plus-value du génie végétal pour la restauration écologique des compartiments terrestre et aquatique des berges dégradées.

Abstract

In river ecosystems, soil bioengineering is often view as an ecologic alternative to civil engineering for erosion control. Through the active introduction of living plant species, these bioengineering techniques may also facilitate or accelerate the ecological restoration of riparian zones by i) increasing habitat quality and by ii) facilitating species recolonization of both the emerged and the immerged part of the riverbank. Our study aims to understand whether different riverbank protection techniques, of different ages, shape aquatic micro-habitats and benthic macroinvertebrates diversity and composition. Overall, 37 riverbank sites were sampled and ranked according to an riparian habitat quality index that combines the effect of riverbank protection techniques with bank stabilization age and representing a gradient of increasing vegetation cover. Our results show that the richness of aquatic microhabitat and the aquatic habitat quality potential increase significantly with an increase in the riparian habitat quality. Specifically, soil bioengineering promoted a better representativeness of high quality habitats, such as submerged root systems. This increase in aquatic habitat quality was related to an increase in benthic macroinvertebrate taxonomic richness along riverbanks stabilized using soil bioengineering techniques. Viewed as a whole, our results pointed out the added-value of soil bioengineering for the ecological restoration of both the terrestrial and aquatic parts of degraded riverbanks.

Mots clés : biodiversité, contrôle de l'érosion, ingénierie écologique, génie végétal, macro-invertébrés benthiques, restauration écologique, zones riveraines
Keywords : biodiversity, erosion control, ecological engineering, soil bioengineering, benthic macroinvertebrates, ecological restoration, riparian zones
https://doi.org/10.1051/tsm/201909055

1,2,4 Université Grenoble-Alpes – Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) – UR Laboratoire écosystèmes et sociétés en montagne (Lessem) – Saint-Martin-d’Hères
3 Agence française pour la biodiversité (AFB) – Vincennes

Dans TSM et sur le même thème
Articles parus dans les cinq dernières années
Acheter l'article 16,00 ou 16
Article paru dans TSM 9 2019
Consulter tout le numéro
Également au sommaire de ce numéro