eaux usées ANC épuration modélisation
A
Études
Assainissement
TSM 5 2022 - Page(s) 81-100

Prédiction des performances in situ des dispositifs d’assainissement non collectif à partir d’essais normalisés

Prediction of onsite wastewater treatment systems in situ performance based on standardized tests

Résumé

Cet article porte sur la comparaison des conditions de fonctionnement de dispositifs de traitement des eaux usées dédiés à l’assainissement non collectif et se base sur i) les résultats de huit essais normalisés, ii) plus de 300 mesures d’eaux usées brutes in situ et iii) plusieurs seuils réglementaires nationaux de qualité de rejet portant sur les paramètres carbonés. Jusqu’alors, les performances in situ à atteindre s’exprimaient principalement sous forme de concentrations. Du fait des concentrations différentes des eaux usées brutes dans les deux conditions de mesure (au moins 1,5 fois plus élevées en conditions in situ que sur plateforme), la comparaison des concentrations mesurées sur plateforme aux seuils réglementaires à respecter en conditions in situ n’est plus possible. Une approche basée sur les rendements des dispositifs est proposée. Les rendements à atteindre sont déterminés à partir des concentrations de rejet réglementaires. Ainsi, pour les concentrations de rejet de 30 mg/L en matières en suspension (MES) et 35 mg/L en demande biochimique en oxygène sur 5 jours (DBO5) requises par la réglementation française, les rendements minima sont de 96 % pour les MES et 95 % pour la DBO5. Ces performances épuratoires requises en conditions in situ correspondent aux performances minimales à atteindre sur plateforme. Une modélisation par une loi bêta analyse les rendements mesurés lors des essais normalisés et définit leur robustesse. En cas d’usage d’une fosse toutes eaux, une analyse complémentaire intègre son rendement dans la prédiction. Ces nouveaux critères de performance sont plus exigeants et, pour les huit dispositifs étudiés, quatre d’entre eux atteignent effectivement les objectifs de qualité réglementaires.

Abstract

This paper presents a comparative analysis on operating conditions of onsite wastewater treatment systems. It compares: i) results from eight standardized tests on platform, ii) over 300 measurements of in situ raw sewage, and iii) several effluent quality criteria from national-level regulations focusing on carbon parameters. To date, in situ requirements have been expressed primarily in terms of concentrations. Due to different raw sewage concentrations under the two distinct sets of measurement conditions (in situ concentrations at least 1.5 times higher than on test platforms), a performance comparison should not be based on effluent quality, as defined by concentrations, but rather on removal efficiency. The target efficiency relates to the regulatory effluent quality criteria. Thus, for required effluent concentrations of 30 mg/L MES and 35 mg/L DBO5 corresponding to French regulation requirements, minimum removal efficiencies are 96% for MES and 95% for DBO5. These in situ removal efficiencies correspond to the lowest levels of performance to be achieved on platform. A beta law model assesses the efficiencies measured during standardized testing allowing evaluation of their robustness. When a septic tank is used, its efficiency can be incorporated into the prediction for further analysis. The new performance criteria are more stringent, and four of the eight products evaluated still meet the effluent quality requirements.

Mots clés : carbone, Eaux usées domestiques, Épuration, Habitat individuel, Modélisation, Norme EN 12566-3+A2
Keywords : Carbon, Domestic wastewater, EN 12566-3+A2 standard, Modelling, Onsite wastewater treatment, Single-family dwelling
10.36904/tsm/202205081

1, 4 Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) – UR Reversaal – Centre de Lyon-Grenoble Auvergne-
Rhône-Alpes – Villeurbanne
2,3 Premier Tech Eau et Environnement – Châteauneuf-d’Ille-et-Vilaine

Dans TSM et sur le même thème
Articles parus dans les cinq dernières années
Acheter l'article 17,00 ou 17
Article paru dans TSM 5 2022
Consulter tout le numéro
Également au sommaire de ce numéro