micropolluant résidus médicamenteux réduction à la source usager
A
Études
Assainissement
TSM 7/8 2019 - Page(s) 93-103

Agir contre les micropolluants issus des établissements de soin : un exemple de démarche concertée entre Montpellier Méditerranée Métropole et la Polyclinique Saint-Roch (Montpellier)

Acting against micropollutants from healthcare establishments: an example of a concerted approach between Montpellier Méditerranée Métropole and the Polyclinique Saint-Roch (Montpellier)

Résumé

Depuis 2015, la métropole de Montpellier finance des actions de recherche et développement au travers de contrats de délégation de service public de l’assainissement. Un des projets a porté sur l’évaluation des actions de réduction à la source des micropolluants d’un établissement de soin, la Polyclinique Saint-Roch, engagé depuis 2013 dans une politique de développement durable, de réduction de ses impacts sur l’environnement, qui a fait l’objet d’un transfert dans un nouvel établissement en 2016. Veolia a lancé, dans ce contexte, une étude multipartenaire (Polyclinique Saint-Roch, UMR HydroSciences Montpellier, métropole de Montpellier et Veolia Eau), afin de caractériser les rejets d’assainissement de l’ancien et du nouvel établissement, ce dernier ayant mis en oeuvre de nouvelles pratiques pour diminuer ses rejets. Cette étude se décline en plusieurs actions : sélectionner au préalable des molécules susceptibles d’être représentatives de l’activité de soins, les quantifier dans les eaux usées, prédire les concentrations de molécules médicamenteuses représentatives (calcul d’un PEC : concentration prédite dans l’environnement) et les comparer aux valeurs mesurées. Le changement des pratiques a une répercussion significative sur la réduction des flux de micropolluants rejetés au réseau par la Polyclinique Saint-Roch, qui est suffisante pour ne pas engager de prétraitements sur leur site. La démarche est transposable aux autres établissements de soins de la métropole. La méthode de calcul des PEC dans les eaux usées est acceptable et intéressante pour un diagnostic préalable et/ou une approche globale des émissions.

Abstract

Since 2015, Montpellier’s Metropole financed research and development schemes through an endowment embedded within the waste water treatment delegation contract. One of the projects was to evaluate the impacts of the action plan undertaken by the Saint-Roch’s Polyclinic since 2013 to reduce micro pollutants and its impacts on the environment. This action plan was carried out, through a sustainable development policy, before and after the transfer of the polyclinic to a new establishment. In this context, Veolia initiated a multi-partner study (Saint-Roch’s Polyclinic, UMR HydroSciences Montpellier, Montpellier Metropole and Veolia Water), in order to compare the waste water characteristics of both the old and the new establishment, the latter having endorsed the sustainable policy. The study has four main drivers: select the molecules to be measured as representative of the care activity; quantify them in the waste water; predict the concentrations of representative pharmaceutical molecules (PEC: Predicted Environmental Concentration) and compare them with the values measured in the wastewater. The change of practice had a significant impact on the reduction of the micro-pollutants load sent to network by Saint-Roch’s Polyclinic. Thanks to this change, the study shows that there is no need to build a pre-treatment plant for the effluents of the Polyclinic. This study is transposable to its other health institutions of the Metropole. Finally, the calculation model to predict medicine concentrations (PEC) in waste water seems acceptable for a first diagnosis or a global estimation of the emissions.

Mots clés : Micropolluants, résidus médicamenteux, biocides, établissement de soin, rejets, concentration prédite dans l'environnement (PEC)
Keywords : micropollutants, pharmaceuticals, biocides, healthcare facilities, discharges, predicted environmental concentration (PEC)
https://doi.org/10.1051/tsm/201907093

1 Montpellier Méditerranée Métropole – Montpellier
2,3,4,8 Polyclinique Saint-Roch – Montpellier
5,6 Veolia Eau France, Région Sud – Montpellier
7,10 Veolia Recherche & Innovation – Maisons-Laffitte
9 UMR HydroSciences Montpellier – Université de Montpellier, IRD, CNRS – Montpellier

Dans TSM et sur le même thème
Articles parus dans les cinq dernières années
Acheter l'article 16,00 ou 16
Article paru dans TSM 7/8 2019
Consulter tout le numéro
Également au sommaire de ce numéro