REX micropolluant contamination réduction à la source
A
Études
Assainissement
TSM 3 2021 - Page(s) 13-28

Diagnostiquer et réduire à la source les micropolluants – Retour d’expérience du projet Regard (Bordeaux Métropole)

To identify and reduce micropollutants at source – Feedback from the Regard project (Bordeaux Metropolis)

Résumé

Les micropolluants (MP) représentent un enjeu environnemental et sanitaire important. Identifier leurs sources pour ensuite réduire leurs rejets est la stratégie privilégiée au niveau français pour lutter contre cette pollution. C’est aussi la démarche qui a été mise en œuvre dans le projet Regard (réduction et gestion des micropolluants sur la métropole bordelaise). La première phase du projet correspondait ainsi à la réalisation d’un diagnostic territorial, global et intégré couplant à la fois des analyses chimiques et biologiques du milieu naturel et du réseau d’assainissement depuis les points de rejets (station de traitement des eaux usées, exutoires pluviaux, by-pass) jusqu’aux sources d’émission (domestique, industrielle, hospitalière et pluviale). En complément, une caractérisation sociale des sources a été faite afin de comprendre les pratiques, les produits et les usages à l’origine des rejets de MP et d’identifier des leviers d’action pour réduire ces rejets. Les points forts de ce diagnostic sont la complémentarité des approches (sciences de l’ingénieur et sciences sociales, analyses chimiques et biologiques, étude des eaux usées et pluviales) et le nombre important de sites d’étude. La seconde phase du projet correspondait à la mise en œuvre d’actions de réduction pour les tester et les évaluer du point de vue environnemental (efficacité pour réduire la quantité, la diversité et l’effet des MP), social (appropriation et satisfaction vis-à-vis des solutions) et économique (aide à l’orientation de l’action publique). Les actions ayant eu les meilleurs résultats sont (i) l’action « Familles EAU Défi » sur la source domestique, (ii) les actions de dératisation mécanique, de démoussage des terrains de tennis et d’enherbement des cimetières pour la source collectivité et (iii) l’action de traitement des eaux pluviales strictes en conditions réelles à l’échelle d’un pilote. Le présent retour d’expérience sur ce qui a été fait doit aider les collectivités qui souhaiteraient effectuer une telle démarche à ne pas commettre les mêmes « erreurs » et, au contraire, à mettre en œuvre directement les actions qui donnent des résultats satisfaisants.

Abstract

Micropollutants (MPs) represent an important environmental and health issue. Identifying their sources and then reducing their discharges is the strategy used in France to fight against water pollution. This is also the approach implemented in the Regard project (Reduction and management of micropollutants in the Bordeaux metropolis). The first phase of the project aimed to carry out a territorial, global and integrated diagnosis combining both chemical and biological analyses of the natural environment and the sewerage network from the discharge points (wastewater treatment plant, separate stormwater overflow, by-pass) to the emission sources (domestic, industrial, hospital and stormwater). In addition, a social characterization of the sources was carried out in order to understand the practices, products and uses at the origin of MP discharges and to identify decisive actions to reduce these discharges. The strengths of this diagnostic assessment are the complementary of various approaches (engineering and social sciences, chemical and biological analyses, wastewater and stormwater studies) and the large number of sampling sites. The second phase of the project was to ensure the implementation of reduction actions to test and evaluate their impacts from the environmental (effectiveness in reducing the quantity, diversity and effect of MPs), social (appropriation and satisfaction of solutions) and economic (to guide public action) points of view. The best results have been achieved with (i) the “water families challenge” action on the domestic source, (ii) mechanical rat control actions, defoaming of tennis courts and grassing of cemeteries for the community source, and (iii) the treatment action of separate stormwater in real conditions on a pilot scale. This feedback on what has been achieved to date should help communities interested to implement such an approach in order to avoid the same “mistakes” and, on the contrary, to directly implement actions that give significant reduction results.

Mots clés : Micropolluants, Diagnostic, Priorisation, réduction à la source, Solutions préventives, Traitement, Eaux usées, Eaux pluviales
Keywords : micropollutants, Diagnostic, prioritization, Reduction at source, Preventive solutions, Treatment, Wastewater, stormwater
https://doi.org/10.36904/tsm/202103013

1,4,22,28 Le LyRE – Suez Eau France – Bordeaux

2,7,11,19 Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) – Parc Alata – Verneuil-en-Halatte

3,23 Suez Groupe – Le Pecq

5,6,18 Université de Bordeaux – UMR EPOC 5805 CNRS – équipe EA – Station Marine d’Arcachon – Arcachon

8,12,14,16 Université de Bordeaux – UMR EPOC 5805 CNRS – équipe LPTC – Talence

9,13,24,27 Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) Nouvelle-Aquitaine Bordeaux – ETBX – Gazinet – Cestas

10,21 Université de Bordeaux – UMR EPOC 5805 CNRS – équipe TGM – Pessac

15 Université de Bordeaux – Laboratoire de Psychologie EA 4139 – Faculté de psychologie – Bordeaux

17,20 École nationale supérieure en environnement, géoressources et ingénierie du développement durable (Ensegid) – Pessac

25,26 Bordeaux Métropole – Direction de l’eau – Bordeaux

Dans TSM et sur le même thème
Articles parus dans les cinq dernières années
Acheter l'article 16,00 ou 16
Article paru dans TSM 3 2021
Consulter tout le numéro
Également au sommaire de ce numéro