TSM - Techniques Sciences Méthodes - page 1

TSM numéro 6 - 2017 - 112
e
année
12
Vie de l’Astee
Une démarche
progressive
Le document permet de réaliser
une étude globale à l'échelle du
système d'assainissement et
d’évaluer, dans une approche
quantitative, les différentes
sources d’apports de micropol-
luants au réseau d’assainisse-
ment : industries, artisanat, mé-
nagers, pluvial, autres établis-
sements (tels que les établisse-
ments agricoles, de santé, de
services techniques des collec-
tivités). Cette étude doit per-
mettre d’établir un plan d’ac-
tions de réduction/suppression
des émissions.
Premier socle d'une démarche
progressive, le CCTP ouvre la
possibilité de mener des inves-
tigations de terrains (visites dia-
gnostiques des pratiques de
sites émetteurs, investigations
sur des nœuds du réseau, à
l’aval d’établissements) avec
une ouverture sur des procédés
autres que l’analyse chimique
(tels que les bioessais) si l’ap-
proche documentaire se révèle
non suffisante pour évaluer et
quantifier les apports potentiels
et avérés des micropolluants
identifiés comme significatifs.
La note technique du 12 août
2016 mentionne une analyse a
minima sur les micropolluants
présents en quantité significa-
tive en entrée ou sortie de la
STEU. Le CCTP se propose d’al-
ler plus loin dans le cas où la
collectivité y trouverait un inté-
rêt. En effet, le travail de carac-
térisation des apports mené
dans le cadre de cette recherche
documentaire constitue une
phase commune pour une liste
restreinte ou élargie de micro-
polluants. Il s’ensuit qu’un tra-
vail sur la liste élargie peut
contribuer à un gain financier
pour la collectivité d’une dé-
marche qui va s’inscrire dans la
durée, c’est pourquoi le CCTP
est orienté en ce sens.
Une vision actualisée des
sources d’émissions
Le suivi du diagnostic amont et du
plan d'actions peut être effectué
sur un Système d’Information
Géographique (SIG) ou tout autre
support informatique alternatif
selon les besoins de la collectivité
et les outils existants. Quelle que
soit sa nature, il doit pouvoir être
facilement mis à jour au fur et à
mesure des évolutions et modifi-
cations dans la connaissance et
de l’évolution des contributions
potentielles ou avérées de façon
à disposer « en temps réel »
d’une vision actualisée de ses
sources d’émissions de sub-
stances potentielles ou avérées.
Cette mise à jour doit aussi être
effectuée a minima à l’issue des
campagnes demesure RSDE.
C
O M M I S S I O N
A
S S A I N I S S E M E N T
Recherche des substances dangereuses
dans l'eau : un CCTP type pour le
diagnostic amont et le plan d’actions
La commission Assainissement de l’Astee a défini un Cahier des Clauses Techniques Particulières
(CCTP) afin d’aider les collectivités à réaliser le diagnostic amont et le plan d'actions dans le cadre
de l’action de recherche et de réduction des rejets de substances dangereuses dans l'eau (RSDE).
Il se veut un véritable appui pour la collectivité visant à respecter la note technique du 12 août 2016
relatif à la recherche et à la réduction des substances dangereuses dans l’eau.
Rejet en rivière
1 2,3
Powered by FlippingBook