TSM - Techniques Sciences Méthodes - page 1

TSM numéro 12 - 2015 - 110
e
année
19
L
e vendredi 9 octobre 2015,
la section Antilles-Guyane a
organisée la visite de la station
d’épuration des eaux usées de
Mansarde Rancée, sur la com-
mune du François enMartinique.
Loïc Mangeot, président de la
section et Directeur adjoint de
l’Office de l’Eau de Martinique
et Nicolas Fina de l’entreprise
COTRAM, constructeur de l’ins-
tallation, ont accueilli les parti-
cipants.
La visite de la station d’épuration
deMansarde Rancée (1350 équi-
valents-habitant) a démarré par
une présentation rapide du
protocole de suivi ATTENTIVE
1
(Assainissement des eaux usées
adapté au contexte Tropical par
Traitement Extensifs utilisant des
Végétaux, projet financé par
l’Onema). L’objectif du site expé-
rimental de Mansarde Rancée,
est bien d’identifier et d’expéri-
menter un assainissement des
eaux usées adapté au contexte
tropical. Ce site fait partie d’un
réseau de trois pilotes en taille
réelle déployé dans les DOM,
avec un site de plus enMartinique
et un autre en Guadeloupe.
La filière mise en service en 2014
sur le site est inspirée des capa-
cités épuratoires des zones hu-
mides naturelles. Ce type de pro-
cédé est régulièrement mis en
œuvre pour des petites collecti-
vités en contexte métropolitain.
La filière est connue pour être
robuste et efficace, peu consom-
matrice d’énergie et faciliter la
gestion des boues. Cependant
le contexte tropical présente des
contraintes fortes : une impor-
tante croissance démographique
et pression foncière, un éco-
système sensible et un climat
chaud et humide. Au-delà de ces
contraintes réelles, l’éloignement
vis-à-vis de lamétropole est éga-
lement à considérer notamment
au regard des choix des maté-
riaux qui pourraient être faits. La
transposabilité des procédés
« filtres plantés » en contexte tro-
pical nécessitait d’être analysée
et expérimentée.
É
V È N E M E N T
Visite de la station d’épuration des eaux
usées de Mansarde Rancée en Martinique
Cette station, mise en place en 2014 vise le mimétisme avec les zones humides naturelles dans
leur capacité de filtration et applique le procédé des filtres plantées avec des espèces locales
pour s’adapter aux besoins futurs. Tour d’horizon avec Loïc Mangeot, président de la section
régionale Antilles-Guyane.
Loïc Mangeot (au fond) président de la Section Antilles-Guyane expose le contexte du
projet. En arrière-plan les filtres du premier étage
Vue d’ensemble de deux filtres du second étage
1
MOLLE P., EME C., LOMBARD-LATUNE
R.,MANGEOT L.,RIEGEL C.,LACOMBE G,
LE GUENNEC B.,LACOUR C. Adaptation
de la filière de traitement par filtres
plantés pour l’assainissement des petites
et moyennes collectivités des départe-
ments d’outre-mer TSM 9-2015: 33-43
Vie de l’Astee
1 2,3,4,5,6
Powered by FlippingBook